Le marketing RH & la communication de recrutement – fidélisation

Dans ce billet j’annonçais mon intervention (sous la forme d’une conférence d’une heure) lors des Rencontres Annuelles des Responsables de la Communication Interne sur ce sujet Le marketing RH & la communication de recrutement/fidélisation (face à l’explosion numérique).
Il a été question du rôle, des techniques et des best-pratices de la Com’ interne en matière de recrutement et de motivation des salariés.

Je vous invite à consulter et/ou télécharger les slides de ma présentation.

Vos commentaires ou questions sont bienvenues.

* indique un champ requis

Types de fichiers autorisés: doc,pdf,txt,gif,jpg,jpeg,png.
Taille maximale des fichiers: 1mb.

Formulaire généré grâce à Fast Secure Contact Form

Pour recevoir les prochains articles de ce blog, entrez votre adresse mail ci-dessous :

Delivered by FeedBurner

Mon étude de cas : la communication interne face à l’explosion numérique

Rencontres des responsables de la communication interne 2011

La communication interne face à l’explosion numérique sera au cœur des débats pour la 9ème édition de cet évènement. Un beau programme cette année avec une attention particulière portée à l’articulation entre les réseaux sociaux d’entreprises et la communication.
Le responsable de la communication interne est-t-il le community manager interne ? Ce pourrait être la tentation à laquelle succomber, mais ce rôle serait des plus restrictifs pour cette fonction pivot de l’entreprise, trop souvent sous estimée et pourtant garante de la cohésion en interne.
Pour en parler et faire un état des lieux, de nombreuses entreprises viendront témoigner sur les thèmes essentiels et cœur de métier : gestion du changement, communication managériale, réseaux sociaux d’entreprises, web-tv, etc.

Télécharger le programme et le formulaire d’inscription

Le mercredi 08 juin 2011 j’aurai le plaisir d’animer pour le compte de SpotPink une étude de cas sur le sujet du rôle, des techniques et des best-pratices de la Com’ interne en matière de recrutement et de motivation des salariés.
Seront également abordées les questions :
– du positionnement de la Communication Interne dans le domaine du Marketing RH,
– des frontières entre les aspects personnels & professionnels pour ce qui concerne l’usage des médias sociaux,
SpotPink apportera enfin des éléments de réponse aux questions suivantes :
– Quoi, comment & pourquoi communiquer (en interne et externe) pour attirer les candidats recherchés et faciliter leur recrutement ?
– Les communiqués internes (type, contenu et fréquence) : quoi, quand, comment, pourquoi ?
– La communication évènementielle au service de la fidélisation des talents.

Voici le plan de mon intervention


Mon numéro ADELI

Rappels :

  • « L’usage du titre de psychologue est défini par la loi n° 85-772 du 25 juillet 1985 publiée au J.O. du 26 juillet 1985. Sont psychologues les personnes qui remplissent les conditions de qualification requises dans cette loi. Toute forme d’usurpation du titre est passible de poursuites ».
  • l’usage du titre et l’exercice des fonctions de psychologue impliquent le respect du code de déontologie de la profession, accessible ici sur Wikipédia. Vous pouvez télécharger le document par ce lien.

Je suis diplômée depuis 1997 mais je n’avais jusqu’alors pas procédé à l’enregistrement de mon diplôme de psychologue dans le fichier ADELI (Automatisation DEs LIstes).

Le répertoire ADELI qui recense les diplômes et les modalités d’exercice des professionnels de santé, du social et des psychologues a les textes de référence ci-dessous :

  • JO numéro 54 du 5 mars 2002 page 4118 – Loi n° 2002-303 du 4 mars 2002.
  • J.O. n° 278 du 29 novembre 2002 page 19654 – Arrêté du 14 novembre 2002 modifiant l’arrêté du 27 mai 1998 relatif à la mise en place d’un nouveau traitement automatisé de gestion des listes départementales des professions réglementées par le code de la santé publique, de la famille et de l’aide sociale.
  • Circulaire DHOS/P 2/DREES n° 2003-143 du 21 mars 2003 relative à l’enregistrement des diplômes des psychologues au niveau départemental.

J’ai récemment décidé pour des raisons personnelles, professionnelles et psychologiques aussi 😉 d’accomplir la démarche qui me permettrait d’obtenir enfin ce fameux numéro. J’ai décidé également de commémorer la mise en application et les suites de cette décision en publiant ce billet de blog sur ADELI et le code de déonotologie des psychologues.

Voici donc mon numéro ADELI : 78 93 1059 6

 

Enregistrement des diplômes des professionnels de santé, du social et des psychologues : répertoire ADELI

Vous êtes, médecin, pharmacien, chirurgien-dentiste, sage-femme, infirmier, infirmier de secteur psychiatrique, masseur- kinésithérapeute, orthoptiste, orthophoniste, audioprothésiste, pédicure-podologue, opticien-lunetier, ergothérapeute, manipulateur d’électroradiologie médicale, diététicien, psychomotricien, orthoprothésiste, podo-orthésiste, orthopédiste-orthésiste, oculariste, épithésiste, assistant de service social, psychologue, vous avez l’obligation de faire enregistrer votre diplôme au sein du répertoire ADELI (à l’exception des professionnels de santé exerçant dans l’armée).
(Arrêté du 27 mai 1998 – Journal Officiel du 17 juillet 1998).

Le répertoire ADELI : qu’est ce que c’est ?

  • ADELI signifie Automatisation DEs LIstes. Le fichier ADELI (Automatisation DEs LIstes) recense tous les professionnels de santé médicaux et para-médicaux tenus de faire enregistrer leur diplôme auprès de l’A.R.S. de leur département d’exercice.
  • C’est un système d’information national sur les professionnels relevant du code de la santé publique, du code de l’action sociale et des personnes autorisées à faire usage du titre de psychologue.
  • Il contient des informations (état civil – situation professionnelle – activités exercées).
  • Un numéro ADELI est attribué à tous les praticiens salariés ou libéraux et leur sert de numéro de référence et figure sur la Carte de professionnel de santé (CPS) pour des professionnels relevant du code de la santé publique.

A quoi ça sert ? Le répertoire ADELI permet :

  • De gérer les listes départementales de professions réglementées par le code de la santé publique, le code de l’action sociale et des familles et celles des personnes autorisées à faire usage du titre de psychologue.
  • D’attribuer la CPSqui permet pour les praticiens libéraux du secteur de la santé la télétransmission des feuilles de soins, pour des professionnels l’accès au réseau santé – social ainsi que la lecture des cartes Vitale des patients.
  • D’élaborer des statistiques permettant la fixation des quotas d’entrée dans les écoles de formation et une meilleure planification de l’évolution démographique des professions.
  • D’informer les professionnels:
    • pour la recherche d’un lieu d’implantation
    • sur les politiques de prévention à mettre en œuvre ou sur de nouveaux traitements,
    • sur des risques sanitaires,
    • pour les contacter en cas d’urgence,
  • De mettre en place des dispositifs de défense civile et de protection sanitaire des populations civiles (plan ORSEC).

Le répertoire est géré par les A.R.S., la coordination régionale permet de centraliser les informations auprès de la D.R.E.E.S. (Département des Méthodes et des Systèmes d’Information).
Une mise à jour permanente est assurée d’après les informations communiquées par les inscrits et la collecte auprès de certains établissements publics du département.
Un contrôle systématique des fichiers est prévu par l’envoi à chaque praticien, d’une fiche à actualiser, extraite du répertoire.

Les objectifs fixés par la réglementation :

Au terme de l’arrêté du 27 mai 1998, les objectifs du répertoire ADELI sont les suivants:

  • l’attribution d’un identifiant aux professionnels. C’est identifiant est l’identifiant principal du professionnel utilisé par les partenaires du secteur de la santé,
  • la tenue de listes de professionnels exerçant dans le département,
  • l’édition annuelle des listes de professionnels à porter au recueil des actes administratifs,
  • l’édition de listes nécessaires à la gestion des services,
  • l’édition d’étiquettes-adresses nécessaires à l’envoi aux professionnels des documents ministériels,
  • la gestion des autorisations de remplacement,
  • l’information des jeunes professionnels du secteur à la recherche d’un lieu d’implantation,
  • l’élaboration de statistiques fines permettant une meilleure planification des professions, la réalisation d’études démographiques sur ces professions, de projections et de prévisions,
  • la décision d’attribution de cartes de professionnel de santé (CPS) aux professionnels concernés et l’alimentation du Fichier image national professionnel santé (FINPS) géré par la CNAMTS, et du système d’information du groupement d’intérêt public (GIP-CPS) chargé de leur émission, distribution et gestion,
  • le contrôle du droit d’accès au réseau santé social (RSS).

Vous êtes psychologue et n’avez pas encore procédé à votre enregistrement ? Cliquez ce lien de la FFPP pour en savoir plus.

Seule en scène sur l’égalité Femmes-Hommes avec « Je suis Top ! »

Blandine Métayer, Je suis top par theatre10heures

Blandine Métayer, joue JeSuisTop tous les lundis et mardis au Théâtre Des Dix Heures de 19h00 à 20h15. Cette pièce propose des pistes de lecture sur les préjugés et les réalités féminines au travail. Mais pas que…. des propositions, des questionnements sur l’entreprise et les pratiques de discrimination. Comment celle-ci sont perçues et pratiquées. Depuis septembre, cette pièce s’intègre dans des programmes « Diversité et Parité » en Entreprise afin de sensibiliser hommes et femmes de toutes les générations sur les effets du plafond de verre et les sorties possibles.

« Je suis top », ou comment briser le plafond de verre est un seule en scène que j’ai eu la chance et le plaisir de découvrir le 14/03/2011 en compagnie de #Darling et de @flapinta. Je remercie au passage @fbrahimi de m’avoir informée de l’existence de ce spectacle.

Comment ne pas se reconnaitre dans le rôle de la femme stagiaire, épouse, mère, cadre et Top Manager. Je doute en revanche que le mari ou le DAF procèdent aussi aisément au mécanisme identificatoire 😉

Blandine Métayer aborde le sujet tabou du siècle mais phare des années 2011 et 2012 avec les mots et les valeurs qui ont été ceux de ma propre mère (merci maman chérie au passage pour l’éducation plutôt MLF que tu m’as prodiguée), avec humour et sagacité mais aussi avec perspicacité et de façon abréactive me semble-t-il.

Au delà de la qualité et de l’intérêt de son spectacle, je remercie sincèrement Blandine pour nos échanges qui ont suivi la représentation. J’ai découvert une femme accessible, chaleureuse, souriante, convaincue, déterminée et avertie. Elle est touchante, percutante et attachante.

Son seule en scène se joue aussi au sein des entreprises qui souhaitent aborder le sujet de l’égalité hommes/femmes sous un autre angle que celui de la simple mise en application des dernières dispositions légales dans le délai imparti (pour échapper à la pénalité financière assortie en cas de non application).

Si cet article et le sujet qu’il traite vous ont plu, je vous invite :

– à suivre la Page Facebook et le profil Twitter de Je Suis Top !

– à consulter le site à réserver vos places par ce lien http://www.jesuistop.fr/

– à débusquer et dénoncer tous les stéréotypes qui entravent la qualité et l’efficacité des relations au travail.

Interview avec @caroleblancot par @LilianMahoukou sur Doppelganger

C’est avec beaucoup de plaisir que je me suis prêtée à l’exercice de l’interview par Lilian Mahoukou.

Je le remercie sincèrement pour l’intérêt qu’il a porté à mes réponses et aussi pour le temps qu’il m’a consacré.

Voici les questions qu’il m’a posées :

  1. Bonjour Carole, peux-tu te présenter en quelques mots ?
  2. Qu’est-ce qui t’a amené à la gestion de paie, au SIRH aujourd’hui ?
  3. Quels apports des technologies sociales et collaboratives ?
  4. Aujourd’hui, ACT-ON recrute des consultants. Peux-tu nous en dire plus sur le cabinet ?
  5. Quels profils recherchez-vous plus précisément ?
  6. Quels sont les 3 conseils que tu donnerais aux personnes pour dynamiser leur carrière ?

Lire l’interview de Carole BLANCOT par Lilian Mahoukou sur Doppelganger => http://ht.ly/49TJA

Quels rôle et place du psychologue lors d’une procédure de recrutement ?

Marie-Clarisse, Étudiante en master 1 de psychologie du travail à la faculté de Nantes rédige son mémoire sur la thématique suivante :

Quels sont le rôle et la place du psychologue du travail lors d’une procédure de recrutement ?

Elle me contacte pour connaître mon avis sur la spécificité et les atouts du psychologue évaluateur dans la sélection du personnel.

Voici ci-dessous ma réponse à sa question

Bonjour Marie-Clarisse,

Mon point de vue n’est que celui d’une diplômée de psychologie sociale appliquée.

Je considère qu’un processus de sélection et de choix de « la bonne personne pour le bon poste, au bon moment et au bon prix dans le contexte de ladite organisation considérée » ne peut s’effectuer sans autre technique que celle de l’entretien semi-directif.

J’ai en effet toujours considéré qu’il était utile de coupler l’entretien de recrutement à :

  1. La mise en situation professionnelle.
  2. Le contrôle des références (pour les candidats ayant déjà au moins une première expérience significative).
  3. La passation de tests (dans certains cas) sous réserve bien entendu que les conditions d’étalonnage, de passation et de restitution soient respectées (au regard de l’objectif poursuivi et du poste à pourvoir).

Ces 4 techniques, éventuellement associées doivent se dérouler en tout état de cause dans le respect d’une déontologie visant à garantir le respect de la personne « évaluée » ainsi que la nature de l’objectif poursuivi.

Le psychologue, quel que soit sa formation est tenu au respect du code de déontologie qui le lie à sa profession et sera en toute logique le garant d’un processus de sélection et d’évaluation de qualité et qui sera mis en œuvre dans le respect de la personne évaluée.

Lire la suite

Carole, comment fais-tu pour tweeter autant ?

Je réponds à cette question que vous me posez si souvent dans cet enregistrement :
Carole, comment fais-tu pour tweeter autant ? by caroleblancot

Le FollowFriday, cette formidable histoire d’amour

La pratique du FollowFriday sur Twitter lasse ou énerve certains, la plupart des twittonautes la trouve chronophage et  son intérêt les rend dubitatifs, mais en ce qui me concerne je l’adore.
Le vendredi est, en raison de cette coutume, une journée bien remplie parce qu’en plus de boucler efficacement une semaine de travail, il s’agit :
  • d’envoyer à ses twittonautes favoris un message individuel ou collectif précédé du hashtag #ff par exemple,
  • remercier tous ceux qui, par leurs “followfriday” vous rendent visible auprès de leurs followers (et ce faisant, vous encouragent à poursuivre votre aventure sur Twitter),
  • s’assurer que l’on a oublié personne qui compte pour soi.
Si cette pratique est relativement aisée avec quelques centaines de followers/following, elle devient plus difficile au delà du millier de personnes avec lesquelles vous intéragissez chaque semaine.
Ne souhaitant pas baisser les bras ni me lasser de cette tradition, j’ai prévenu que j’organisais le vendredi 15/10/2010 un concours des plus merveilleurs #FF reçus dans la journée.
[rappel] J’organise 1concours des + supers #ff reçus aujourd’hui. Je publierai les meilleurs sur mon blog n2 & offre l’apéro au podium
Ce billet affiche les tweets que j’ai sélectionnés parce qu’ils m’ont émue, faite rire ou sourire, parce que je les ai trouvé drôles ou humoristiques ou encore parce qu’ils sont originaux ou décalés. Je n’ai conservé (à deux exceptions près) que ceux qui m’étaient adressés de façon individuelle.
Je suis incapable de choisir mes 3 préférés parmi les 15 sélectionnés dans le “polldaddy” ci-dessous (sur plus de 115 #ff reçus). Je vous propose donc de voter pour les 3 que vous avez préférés. Les gagnants recevront ensuite de ma part une invitation pour boire ensemble l’apéritif 😉
PS : tout ceci a aussi donné cela =>
followfridaytop Top FollowFriday @caroleblancot got 115 followfriday recommendations last week in http://www.followfriday.com/f/caroleblancot
Voici donc vos messages que j’affiche (ordre antéchronologique de réception) comme des trophées et vous remercie sincèrement de vous êtes prêtés à l’exercice pour ceux qui n’ignoraient pas qu’il s’agissait d’un concours. Merci à vous tous !

Follow them :

@nrouckout Nathalie Rouckout
#FF @caroleblancot intelligente, dynamique, lumineuse et pleine d’humour. Je la découvre avec plaisir
@_drine Sandrine T.
Mercii ! Et #FF @caroleblancot une vraie bavarde comme moi, et tellement sympathique !! <3
@pmeance Pascal Méance
#ff
@caroleblancot Elle est toujours à donf, wonderwoman au taf ou en Bretagne reine des matafs, Twitter est son triomphe…
@Reyvolt Rey Volt
@caroleblancot #FF à la chercheuse de Sale Type et à la #Jane de ma TL !!
@ManuTop Emmanuel
#FF @caroleblancot ? Followfridez-la, Followfridez-la Oui, tout de suiite, allez viiite, Sachez la follower, la retwitter et la RT ?
@patageron AGERON
#FollowFriday
spécial rien à ajouter sur @caroleblancot tous les éloges ont été FF. Carole est marquante. A suivre
@leozarbre RoZ
#FF @caroleblancot et surtout faites la rire et interagir. Vous aimerez 🙂
@idcarrieres idcarrieres
Merci @caroleblancot pr bonne humeur, échange, clins d’oeil & billets pointus sur la paie^^. Excellent wk-end !
@pala_eksa Palaeksa
Elle nous pourrit nos TL à grand coup de #SIRH mais elle est pardonnée dès qu’elle sort sa moto ou son wakeboard, #FF @caroleblancot
@Job__Hunting John Toutain
#FF
à la très chère @caroleblancot
@ubu89 François Dumont
La vie c’est dur. Donc un #FF pour @caroleblancot qui en fait un max pour nous la faire voir en rose dès qu’on regarde son écran =))
@arnaud_thurudev Arnaud@Thurudev
#FF @caroleblancot l’Owni rose, c’est boulot, c’est perso, c’est unique
@jouhaux22 Boullier
#FF
@caroleblancot car elle est drôle et sympathique !
Sophiefumey Sophie Fumey
@caroleblancot #FF : She’s a maniac, maniac on the floor And she’s dancing like she’s never danced before
@gpasturel Guillaume Pasturel
Spécial #FF @caroleblancot : Carole Blancot si tu l’as connais pas tu as pas de pot, si tu la connais tu sais que tu as touché le gros lot. Mais sans aucun doute Carole c’est c’est notre perle à tous mais pour Darling c’est son joyau ttp://twitpic.com/2xrm7p
@MiniPioupiou Debaud joelle
#ff @caroleblancot pour son punchdynadebridisme et ff aussi @gdedurat pour son excellent FED !
@vialelau laurenceviale
Spécial #FF pour celles qui s’adorent:).“@julie_adore, @caroleblancot [10 coeurs rouges]

@Ratoon25 Ratoon
@caroleblancot si ca c’est pas gentil !!!merci Mme ! Et un bon vieux gros #FF pour toi !!

@AnneJozefa Anne Jo
Mention “bonne heure bonne humeur” #FF @caroleblancot

@fredock fredo
#FF @caroleblancot parce que je l'[coeur], tout simplement.

@gdedurat Guillaume de DURAT
#FollowEveryDay @caroleblancot sans qui je n’aurais jamais accroché sur Twitter et a su re-stimuler mes Ressources Humaines!
@julie_adore Julie Adore
Suivez @caroleblancot une femme dynamite !!! #FF
@cwmconsulting CWM Consulting
RT @caroleblancot: Blogging time <= Do not disturb please Laissons-là bosser 😉 #FF
@Louis_Grenier Louis Grenier
#FF : Si Twitter était Pulp Fiction, @iDori4n serait John Travolta, @Caroleblancot serait Uma Thurman et @kclech serait Samuel L. Jackson.
@EricSeptier Eric Septier
#FF @caroleblancot : la Shiva du 2.0, remarquable pour sa taylormade approach et son incroyable peps 24/7. 😉
@LaurentBrouat Laurent Brouat
#ff @caroleblancot car vous ne pourrez pas la suivre car elle protège ses tweets cette semaine LOL
@_OlivierH Olivier Haran
#FF @caroleblancot alias the Road Runner, latin name : Acceleratii incredibus, la motarde la plus rapide entre Bailly et Neuilly 😀
@F_Bulteau Fabrice Bulteau
#FF @caroleblancot car à partir d’aujourd’hui elle va me payer l’apéro tous les vendredi. La vie en rose quoi !
@echostechno Lionel
#ff particulier pr @caroleblancot (qui va faire un trou dans la couche d’ozone de la twittplanète)
@twemy twemy
#ff @caroleblancot pour voir la vie en rose, faire de la moto & et reprendre espoir ds la rencontre masculine et ds l amour!
@frantztoussaint Frantz TOUSSAINT
#FF @caroleblancot pr ses tweets métro, boulot, dodo et parce qu’elle est elle-même et c’est déjà bien comme ça ! 😉
@LaurenseWS Lady Blackberry
@caroleblancot “MOTO,Boulot,dodo!!!” (Minots,photos..!) #FF (coeurs,darling…!)
@lecairn Vincent ROSTAING
#FF @caroleblancot elle existait avant Twitter, maintenant elle rayonne

@stratagemme Helene SCHILD
#FF @caroleblancot pour ses tweets qui font pétiller nos journées. Champagne ! 🙂

@sOuLWwX Le Barbier Loïc
Merci pour le #FF, j’ai dit que je n’en faisais plus… je fais une exception… TL, si tu m’entends, je t’invite à suivre @caroleblancot !

@LaurenceGuenoun laurence guenoun
#FF la pétillante et nouvelle dans ma TL @caroleblancot
@laristocraft Virginie Lominet
#FF Mes bienveillantes @caroleblancot et @Ceanothe qui m’encouragent et me protègent…
@RodolpheMathus
Rodolphe MATHUS Parce qu’lle a toutes les facettes d’un diamant, #FF @caroleblancot !
@caroleblancot :
Carole BLANCOT #ff Je les aime personnalisés, humoristiques, ironiques, attendrissants, originaux, drôles, décalés, sincères, éclairés, percutants, gentils
Et vous ? Votez !!! (3 choix maximum sur mes 15 préférés et ce fut un casse tête de les choisir) :



[polldaddy poll=”3930520″]

Twitter – vous & moi

Cet article sort carrément de la ligne éditoriale de ce blog mais puisque ce dernier porte mon nom, j’estime qu’il doit aussi refléter certains de mes autres centres d’intérêt.

Il s’agit de Twitter qui a certainement inspiré avant moi plusieurs millions de blogueurs qui ont sans aucun doute déjà donné naissance à des milliards de billets.

Puisque je suis régulièrement questionnée par mes followers sur mes préférences d’utilisation de twitter, j’ai décidé de consigner l’essentiel dans cet article.

Qui suis-je sur Twitter ?

A- Des nombres

Pour commencer, voici mes nombres^ (19/09/2010), sur lesquels les twittonautes me jaugent :

  • Je suis à l’origine de 1166 abonnements (following)
  • 1218 followers ont décidé de s’abonner à mes tweets
  • J’ai émis 9050 tweets (depuis mon inscription en Octobre 2009)
  • J’ai traité 1023 DM (Directs Messages)

B- Une twittonaute plutôt volubile depuis 3 mois

Certains m’ont fait remarqué que j’ai la fâcheuse tendance de polluer leur TL (Time Line) avec des tweets en nombre et rythme élevés. Ceci est plus particulièrement vrai pour ceux ont moins de 500 following parce qu’alors, ils peuvent passer la journée entière à ne lire que mes tweets (ce qui n’est pas le but non quand même il faut bien le dire). Et vous ? Si le cœur vous en dit, répondez à la question : Carole bouzille-t-elle votre TL ? Pour voter  et voir les résultats : http://poll.fm/292cp

A quoi me sert Twitter ?

  1. A effectuer la veille (concurrentielle, professionnelle et personnelle) d’informations utiles et des tendances émergentes sur mes mots clés :
    Gestion de la paie, GRH, SIRH, éditeurs de solutions RH, conseil RH, SaaS, Cloud, (web)Marketing, communication, réseaux sociaux, psychologie, recrutement + le reste
  2. A satisfaire ma boulimie de lecture et à alimenter ma curiosité sur certains sujets (je précise n’avoir pas la TV et n’écouter la radio que 30 minutes par jour en moyenne).
  3. A faire connaître mes blogs et gagner des clics en partageant mes liens.
  4. A rendre visible ponctuellement mon employeur dont le nom est pour l’heure encore associé au mien sur twitter.
  5. A faire la connaissance de personnes que je n’aurais sans doute jamais rencontrées dans la vie réelle.
  6. A échanger avec ces mêmes personnes et leur faire connaître mes avis ou ma manière de raisonner.
  7. A détecter les individus qui seront mes alliés professionnellement et/ou personnellement.
  8. A maintenir/améliorer mon niveau d’anglais en accoutumant mon esprit à des phrases approximatives et tournées en 140 caractères.
  9. A optimiser mes aptitudes initiales médiocres à la synthèse.
  10. A me forger une identité numérique reposant sur mes valeurs et mes centres d’intérêt.
  11. A trouver mon futur mari (véritable challenge naïf et sans doute utopique).

Ce que j’aime sur Twitter

  1. Les twittonautes qui ne se prennent pas (tout le temps) au sérieux et qui manient l’humour dans le respect d’autrui en dévoilant ainsi leur personnalité.
  2. Que mes following et followers me fassent rire avec des tweets humoristiques mais intéressants et jamais être vulgaires.
  3. Rigoler de mes propres tweets au moment de les rédiger et juste avant de les envoyer.
  4. Que leurs tweets m’apprennent de nouvelles choses (que je n’aurais jamais supposé apprendre dans la journée en me levant le matin).
  5. Que nos échanges soient à chaque fois une pierre supplémentaire à l’édifice du partage communautaire, de l’amitié…
  6. Que quelque soit l’heure ou le jour, une question trouve toujours une réponse ou encore un tweet soit retweeté.
  7. Que ça dégouline d’amour le jour du #FollowFriday mais surtout recevoir vos spéciales dédicaces #ff (qui m’encouragent à poursuivre).
  8. Que chaque nouveau following m’apporte son lot de surprises dans la phase de découverte.
  9. Qu’au fil des clics, grâce à mes following, je découvre de superbes sites et blogs contenant des plugins inconnus par exemple que je m’empresse alors de tester et d’intégrer parfois sur un de mes blogs.
  10. Alterner les tweets du registre professionnel (en journée ouvrée) et les tweets du registre personnel (en soirée et le week-end).
  11. Parce que c’est aussi bon pour mon narcissisme, j’aime :
    • Que mes gentils followers portent attention à ce que je suis, je pense, j’écris, je partage.
    • Recevoir leurs compliments, encouragements, gestes de réassurance.
    • Être à l’origine d’une mise en relation d’un follower avec un autre.

Ce que je n’aime pas sur Twitter

  1. Les individus égoïstes qui oublient qu’ils ne sont pas seuls au monde et qui parlent sans jamais vous lire, vous mentionner ni vous retweeter.
  2. Les individus narcissiques qui commencent tous leurs tweets par “moi, moi, moi, je, je je…” ou vaniteux (contents d’eux parce qu’ils ont franchi le seuil de xxx followers et se prennent pour une star).
  3. Les individus grossiers, mal-élevés, bêtement méchants avec les autres.
  4. Les DM publicitaires types envoyés dans les secondes ou minutes qui suivent le clic de following que vous venez d’offrir.
  5. Les spammeurs et robots dont la finalité est contestable et/ou les moeurs douteuses.
  6. Les individus qui réclament les RT (ReTweets) mais qui ne retweetent jamais les votres ou pire qui ne vous remercient pas une fois la demande satisfaite.
  7. Les avatars qui mettent trop les individus à leur avantage parce qu’ensuite il m’arrive d’être déçue lors de nos rencontres dans la vraie vie.
  8. Les personnes qui me sollicitent trop fréquemment en DM pour me demander des services en tous genres avec l’espoir que je me consacre instantanément et totalement à leur question, problème, demande.
  9. Les twittonautes qui me font perdre du temps en me suivant et en m’unfollow dans les minutes qui suivent (le record du délai le plus court – 1h – est actuellement tenu par @due_geek_Rtweet).

Articles liés au sujet sur d’autres blog

(merci @patageron pour ses liens ci-dessous) :

En finir avec la graphologie : une psy témoigne

Dans cette article “Les corrélations illusoires de la graphologie”, vous lirez :

Tout comme Confucius, le graphologue fait des inférences à propos de la personnalité, en examinant des aspects de l’écriture. Dans les décennies passées, des organisations, dans le monde entier, ont commencé à utiliser les évaluations graphologiques comme aide à la décision dans la sélection de leur personnel. Le recours à la graphologie, lors de cette sélection, est surtout importante en Europe, plus particulièrement en France, où le pourcentage estimé de son utilisation varierait entre 38% (Shackleton & Newel, 1994) et 93% (Bruchon-Schweitzer & Ferrieux, 1991). Aux Etats-Unis, cette estimation s’établirait entre 500 en 1970 (Mickels, 1970) et 3000 en 1977 (Hager, 1977).

Ci-dessous le témoignage que m’a transmis un de mes contacts (psy de formation) en réaction à sa lecture de l’article “Prévenir des process de recrutement biaisés et contestables : un psy témoigne”

Ouverte d’esprit, j’ai eu une fois la curiosité de faire analyser la même page d’écriture (la mienne) par deux graphologues différents, ce qui m’a donné comme résultat deux profils… radicalement différents, pour ne pas dire opposés.

  • Dans l’un, j’étais décrite comme “une personne fondamentalement angoissée, immature, ayant besoin de se raccrocher aux autres, ne vivant que dans le regard des autres, etc.”
  • Dans l’autre, il était dit que je suis une personne décontractée, ne se préoccupant que des “vrais problèmes”, indépendante, peu soucieuse de l’avis des autres, etc.”

Je vous laisse méditer !!!

Déjà oser utiliser des termes tels que “immature”, “ne vivant que dans le regard des autres”, “sans aucun recul ni humilité” et “indifférente à toute forme de sensibilité… c’est déjà fort !

Vous allez peut-être me répondre qu’on peut être fondamentalement angoissée et décontractée… on peut aussi dire tout et n’importe quoi !

Vous allez peut-être me dire que les deux personnes n’étaient pas de compétence égale, que l’une des analyse était plus approfondie que l’autre…

Je n’ai jamais utilisé la graphologie et n’ai jamais accepté que l’on analyse mon écriture (sauf à mon insu)… ce qui m’a valu quelques retour à l’envoyeur car “je n’étais pas capable de me soumettre à un processus normal (normal, oups normal ?) de recrutement”.

Pour tout vous dire, je ne souhaite pas, quand je recrute utiliser ou faire utiliser des techniques dont les résultats vont dépendre de la subjectivité de la personne qui va analyser un profil. Je préfère utiliser un test valide cad qui ne dépend ni de l’heure de la journée, ni de l’humeur de la personne qui le corrige, ni de n’importe quel autre facteur aléatoire, mais bel et bien  uniquement de l’outil qui procurera un résultat fiable.

Je pourrais aussi revenir sur la mauvaise foi, pour ne pas dire la malhonnêteté des cabinets qui font passer les résultats obtenus grâce à ces tests pour ceux de la graphologie… Et/ou qui mélangent tous les résultats obtenus par les différents outils qu’ils emploient (pour justifier ainsi le coût de leurs prestations… humm). Ils restituent alors au candidat un salmigondis de banalités, d’incohérences et d’éléments parfois intéressants.

Dois-je vous rappeler les résultats de cette étude qui avait été menée en psychologie (je laisse à mes collègues plus proches de la recherche ou des études le soin de retrouver les références de cette expérience) :

Y-a-t-il une corrélation entre la connaissance de soi et les résultats d’une analyse graphologique de son écriture ?

On a proposé à des étudiants d’évaluer à quel point ils se reconnaissaient dans une analyse graphologique de leur écriture. Les 200 étudiants se sont tous massivement reconnus dans l’analyse faite des quelques pages d’écritures…

Jamais ils n’avaient eu, je vous cite de mémoire “une analyse aussi juste et aussi approfondie de leur personnalité”. Vous voyez, je vais dans votre sens…

Un détail simplement : à tous les étudiants on avait donné la même pseudo-analyse qui reprenait des phrases toutes issues d’ «analyses graphologiques »… Les 200 étudiants se sont tous reconnus dans la même analyse… C’est un principe bien connu de ceux qui font l’astrologie du jour : utiliser des termes et phrases suffisamment vagues pour pouvoir s’adapter à n’importe qui…

Pour conclure

  • “Le phénomène de corrélation illusoire pourrait contribuer à l’utilisation tenace de la graphologie, malgré la preuve empirique réelle d’un sérieux doute sur sa validité. Si les graphologues, ou les clients, ont une information concernant la personnalité de l’écrivain indépendante de ce qui peut être glané de son écriture, ils tendront à percevoir des relations entre l’écriture de l’auteur des lignes et sa personnalité, même en l’absence de quelque association statistique qui soit.”
  • La psychologie et la graphologie sont des antagonismes.

Cordialement

Laure GALOIS
Gestionnaire Ressources Humaines
Titulaire d’un DESS en psychologie du travail

Pour en savoir plus sur les études faites sur la graphologie, consulter cette source.